Réservations hôtelières: à l'approche des beaux jours, l'accélération est déjà là

Communiqués de presse

Réservations hôtelières: à l'approche des beaux jours, l'accélération est déjà là

A la mi-février, alors que la France sort à peine de la vague Omicron, les niveaux de réservations hôtelières pour le printemps et l'été 2022 sont déjà très encourageants : x2 pour mars, +32% pour l'été, par rapport à 2021. Chacune à son rythme, les destinations avancent vers la reprise : l’année dernière, la Bretagne était déjà aux avant-postes de la reconquête touristique. Cette année, d'autres territoires jusqu’alors en retrait pourraient bien prendre leur revanche et rattraper leur retard.

En janvier 2022, la France a de nouveau enregistré un recul de revenu par chambre de l'ordre de -38% (relativement à l’avant-crise) en raison de la cinquième vague et du raz-de-marée Omicron, alors qu’elle était parvenue à un seuil de « seulement » -15% en décembre 2021 et de -22% au 2ème semestre 2021 par rapport aux mêmes périodes en 2019. Malgré cela, la baisse d’activité de ce début d’année est à relativiser par rapport à 2021, où le RevPAR avait été de -67% inférieur à 2019. Comme à chaque "vague", les pics et creux continuent donc de se rapprocher peu à peu de la normale :

EVOLUTION MENSUELLE DES INDICATEURS DE PERFORMANCES POUR L’HOTELLERIE FRANCAISE EN 2020 ET 2021 PAR RAPPORT À 2019
MKG_destination 02/2022

Mais alors que la France sort à peine de la séquence Omicron, les réservations sont en train d'accélérer et surtout sont significativement en avance par rapport à 2021.

A la mi-février, à l'échelle nationale les indicateurs affichent deux fois plus de réservations pour mars que l’an dernier et déjà un tiers de plus pour l’été :

FRANCE : TAUX DE RESERVATION A DATE DU 14/02 EN 2021 ET 2022
MKG_destination 02/2022.

Le président de l'Alliance France Tourisme a fait part de cette dynamique de réservation et de l'optimisme retrouvé de la filière sur les antennes de BFM TV.

Pour comprendre cette tendance, il faut aussi rappeler que les comportements des clients ont beaucoup changé par rapport à l'avant-COVID. Ainsi, à l’été 2021, 63% des réservations hôtelières avaient été prises moins d’un moins à l’avance. Dès lors, ce niveau de réservation "à date" déjà très encourageant pourrait être annonciateur d’un bel été... à condition bien sûr qu'une nouvelle "vague" sanitaire ou économique n'émerge pas d'ici là. Par ailleurs, il faut noter que l'effet d'épargne observé ces derniers mois entraîne un regain de pouvoir d'achat alloué aux vacances dans les mois à venir.

EVOLUTION DES DELAIS DE PRISE DE RESERVATION POUR UN SEJOUR ESTIVAL ENTRE 2019 ET 2021
MKG_destination 02/2022.

Dès l’arrivée des beaux jours, les régions littorales qui avaient déjà très bien performé en 2021 comme la Bretagne enregistrent cette année des niveaux de réservation solides, mais comparables à l'an dernier. A l'inverse, les régions qui étaient encore en retrait l’an dernier signent de très fortes hausses de leurs réservations : c'est le cas notamment de la région Provence Alpes Côte d’Azur, mais aussi de l’Ile-de-France hors période estivale. Cela témoigne d’un retour des clients internationaux, notamment britanniques et européens. Déjà en décembre, les Européens et Américains avaient commencé à revenir à Paris, apportant une bouffée d'oxygène à l'hôtellerie de la capitale.

Réciproquement, les destinations qui avaient connu un effet de fort report de demande de clientèle domestique l’an dernier, comme le Centre-Val de Loire, sont stables mais pas en hausse.

La hausse des réservations en Ile-de-France, et ce dès les semaines à venir, semble aussi illustrer un regain de demande des clientèles affaires, probable effet de la réduction du télétravail mais aussi du retour des salons et évènements. La région francilienne rattrape ainsi son retard : pour le mois de mars, le taux de réservation y était de seulement de 7,8% l’année dernière à date du 14/02/2021 ; cette année, il passe à 25,7%.

ILE-DE-FRANCE : TAUX DE RESERVATION A DATE DU 14/02 EN 2021 ET 2022
MKG_destination 02/2022.

CENTRE-VAL DE LOIRE : TAUX DE RESERVATION A DATE DU 14/02 EN 2021 ET 2022
MKG_destination 02/2022.

PROVENCE ALPES COTE D’AZUR : TAUX DE RESERVATION A DATE DU 14/02 EN 2021 ET 2022
MKG_destination 02/2022.

Vanguelis Panayotis, CEO MKG Consulting, a déclaré :

Tenu en haleine depuis deux ans, le secteur hôtelier semble enfin pouvoir espérer des jours meilleurs, car on observe une hausse significative des réservations pour l’été et les mois à venir. Bien qu’il soit encore tôt pour évaluer la fréquentation à l’horizon de cet été étant donné que plus de la moitié des réservations se font maintenant moins d’un mois à l’avance, il est déjà visible que des destinations jusqu’ici en retrait de la reprise s’engagent sur une dynamique de rattrapage. C’est le cas l’Ile-de-France dans les mois à venir comme de PACA et de la Normandie cet été. Toutes bénéficient aussi du retour progressif des clientèles internationales.
Actualités

Communiqués
de presse.